•  

    Gavé

     

    le jour se languit de ta présence

    et quand je songe à ta voix

    résonne ton insoutenable absence

    mais cela ne te fait rien à ce que je vois

     

    certes, il est des fois inutile

    de chercher une raison à l'amour

    dès lors que tout devient si futile

    au croisement de nos vies à leur carrefour

     

    mais tu sais combien je t'aime

    pourtant je ne te l'ai jamais dit

    et ce ne sont là de simples paroles que je sème

    comme le ferait un poète maudit

     

    car je n'ai nulle autre prétention

    que d'être conforme à ce que je suis

    et il m'arrive de ne prêter attention

    à tous les affronts que j'essuie

     

    tous ces nuages en notre ciel

    obscurcissent nos coeurs plus que nos âmes

    et je trouve bien démentiel

    de demeurer un affreux quidam

     

    car tu sembles n'avoir cure de ce que j'endure

    en me laissant ainsi sur le pavé

    alors que toutes cette horrible peine dure

    depuis si longtemps que j'en suis gavé

     


    22 commentaires
  •  

     

    Ebauche


    Je n'ai rien fait d'autre avec mes mains
    que dessiner ton visage
    pour qu'en quelque lendemain
    il ait tout le temps le bel âge


    mes mains sont des fois expertes
    pour barioler bien des couleurs
    et ce ne serait pure perte
    que d'en saisir tous les leurres


    mais tu sais bien qu'elles te sont chaleureuses
    ces mains pourtant toutes gauches
    et que tu trouves bien précieuses
    dès lors qu'elles t'en paraphaient l'ébauche

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p>S !

     


    29 commentaires
  •  Dessin : Nykhol  www.blogg.org/blog-61662.htm

     

    Cadeau

     


    vivre..
    seulement,
    se laisser vivre
    tout simplement
    et en avant toute !
    car c'est de cela dont il s'agit
    vivre..
    résolument
    au besoin survivre
    absolument
    ou en tout cas s'en sortir
    coûte que coûte
    Sortir..
    sa tête de l'eau boueuse des déconfitures
    en dépit des turpitudes
    et même, se hasarder à sourire
    sans fioritures
    voila une idée charmante
    une belle aventure
    même que bien désarmante
    jusqu'en faire une sacrée habitude
    sourire..
    et puis..
    ouvrir son cœur
    ses oreilles et ses yeux
    pour dépasser bien des rancœurs
    sans rien nier
    et ainsi les fuir
    sans les renier
    tout juste les laisser à mille lieux
    s'en éloigner
    ou les enfouir
    quelque part en quelque grenier
    et puis surtout..rester
    à l'écoute des bruits du monde
    des chants des oiseaux
    des musiques du vent
    du ruissellement de l'eau
    et celle du tonnerre qui gronde
    et au réveil
    admirer ton regard
    et sous son soleil
    dessiner ton visage
    de ma main
    avec tes cheveux au vent
    tournoyant comme ces nuages
    qui s'envolent bien souvent
    loin, très loin..
    pour d'autres lendemains
    haut, très haut
    vers le lointain large..
    large..
    comme l'est ton sourire
    rayonnant et sans fard
    éclatant d'attrait
    en ce matin à soi
    où ton chant devient si beau
    et ton sourire si vrai
    oui ! ce matin tout de soie
    dont tu m'en fais cadeau

    17 commentaires
  • Voici, pourquoi pas, venu le moment d'arrêter une situation de parcours : un bilan à faire ?

    Plutôt une halte critique..

    en un mois ½ quand même ?..

    de quoi il en est ? en seulement un mois ½ d'existence, il y'aurait eu 2379 visiteurs en ce blog-mien et, par ricochet, aussi un peu le tien lecteur(trice), car tu peux y participer à l'enrichir, à le critiquer ou le faire se métamorphoser en sa propre évolution .

    soit une moyenne ou fréquence de 52.866 visites par jour. est-ce bien ?

    c suffisant en tout cas pour se dire que tous ces visiteurs ont eu le hasard ou le courage de voir, lire, décortiquer..ou seulement survoler comme en coup de vent, ces interventions et blogs de l'illustre anonyme, votre-ton serviteur et non moins flâneur devant le..Virtuel !

    c'est ce que je suis ou serais ici même, et je ne suis (le) seul,.

    ceci dit, je suis ravi d'avoir pu parler ou monologuer sans monopoliser la parôle ni les écrits ou autres formes et moyens d'expression avec tous ces visiteurs..(qui peuvent être constitués par les mêmes personnes, ou représentés par quelques unes, les mêmes seulement..qui seraient toujours mes ou ces visiteurs !)..merci quand même pour le coup d'œil, pour la visite, et surtout pour les commentaires..

    Il y'en eut 77 !

    77 commentaires pour 15 textes-blog seulement ! soit 5.133 commentaires/texte..c pas mal ? c en tout cas juste une moyenne non !?

    cela reste insuffisant ? Que non !

    tout (dé)compte fait, c apaisant..enfin je trouve qu'il en est des blogs plus pour certains, et pour d'autres moins visités que celui-ci, je ne le sais mais le suppose et imagine; je n'ai pas vu ni fait leur bilan et en tout cas ignore leurs constats quantitatifs, tous vos autres blogs

    mais le peu suffit, car le peu..peut suffir, c selon

    il reste que le nombre de commentaires (soit 77) ont un rapport presque insignifiant à l'aune du nombre de visites (soit  2379) :

    et ce rapport ne représente que 0.0324% des visites seulement.

    ..insignifiant ?

    Non ! que non !..

    Ce sont des chiffres ou moyennes même froids, de la statistique de ce blog..voila tout

    Le peu, des fois, suffit ou en tout cas peut être suffisant, disais-je

    Ou disions-nous..alors continuer encore ?

    La question se pose non !? sinon on peut se la poser..

    te la poses-tu cher(e) lecteur(trice)..?

    évidemment eu égard aux moyennes ou statistiques propres à ton Blog(g) !<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires