•  

     Le Flot 

     

    La mort frappe à la porte
    De chaque instant, chaque jour
    Et tous ces êtres chers qu'elle emporte
    Nous laissent orphelins de leur amour  

    Car la mort sonne surtout à l'heure
    Où généralement personne ne l'attend
    En claironnant le glas d'un malheur
    Sans en lancer de signe patent

    Mais dans le ciel des souvenirs
    Que d'images et visions fort nostalgiques
    Qui ne cessent d'aller et venir
    Dans un flot insondable et atypique 

    Ce nuage en son firmament, on dirait le portrait de ma Mère
    Et tel autre, on croirait être celui de mon Père
    Qui majestueux, surplombent l'immensité de la mer
    Mais changeant indéfiniment de stature et de repère 

    C'est ainsi que je finirai par y flotter un jour
    Dans la magnificence de cette bien céleste image
    Mais une fois que j'aurai totalement fait le tour
    Avant d'obtempérer à l'ordre du fatidique voyage

     


    55 commentaires
  • <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>  

     

    Voici  

     

    Voici des mots bien orphelins

    De n'être sortis de ta fine bouche

    Ils sont rustres ou même carrément malins

    C'est pourquoi des fois ils font mouche

    Car ils sont porteurs de grands rêves

    Et véhiculent des espoirs immenses

    Ils trainent des pieds quand ils ne font grève

    Eux pourtant si fragiles ou même tout denses

    Ces mots sont ciselés à ton image

    Par l'illustre malotru que je suis

    Je te les dédis en guise d'hommage

    En dépit des affronts que j'essuie

    Excuses moi la modicité de leur propos

    Car je te les exprime le cœur léger

    A toi que j'ai déjà dans la peau

    Je te les offre sans rien y changer

    C'est là j'en conviens, un bien modeste présent

    Qui se veut aussi discret que l'éclat d'une larme

    Qui du fin fond de tes yeux, à chaque fois répond présent

    Sans que personne d'autre ne s'en alarme !

     


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires