• Gagne

    En gagner.
    Mais de l'argent ! coûte que coûte en gagner..et seulement ça, il n'y a que ça de vrai, de sonnant de trébuchant,
    l'argent, une  nouvelle mais non moins tenace tendance qui aurait cours..qui ferait courir et tourner la tête au monde, voilà la philosophie de la vie, une religion qui se passerait de mode ou qui tout simplement les surpasserait toutes !
    Voici..le nouveau leitmotiv à devoir placer au devant d'inamovibles lorgnettes, sans quoi on serait un « looser », littéralement un perdant.
    Même qu'on serait pour toujours un perdu, un moins que rien
    bien ou mal foutu mais en un certain sens, foutu sur toute la ligne..

    bon à jeter à la poubelle ou tout juste bon à être recyclé, ce qui n'est gagné non plus ni du reste réjouissant.Sans argent l'on ne serait ni ne vaudrait rien donc même que c drôlement grave ça ou que c désespérant si l'on n'y prend garde : se risquer à – socialement, mentalement..et monétairement..se consumer, s'oublier et en un mot à se laisser mourir en pure perte sèche
    bilan désastreux ?! Imparable et mortel  classement à ‘‘Pertes et Profits'' ;
     la clé sous le paillasson ? la clef de qlq palpable bien (tout et seulement matériel) que l'on n'aurait eu sa vie durant !? une clef de voûte que l'argent, situant, soutenant et structurant la commodité sécurisante d'un édifice matériel plus que la vie en elle-même ?!
    entre-temps nous saurions être de nouveaux ‘'SDF''..mais du bonheur précisément ce qui serait non moins doublement mortel.
    à moins, mort pour mort, et au passage de ce..''psycho- social'' Styx bien délicat, de faire don de soi et au passage amasser qlq menue monnaie devant telle ‘'urgence vitale'', faire don d'organe..une trouvaille ?
    ce serait, toujours, au moins ‘'çà'' de gagné, en plus de la ‘'moralité et grandeur'', des fois certes marchandée-monnayée, de ce geste bien discrétionnaire plus que d'humanité en certaines situations

    Ça sauverait, en plus de la vie d'une autre personne, l'honneur au moins, mais pour autant  n'exclurait de l'horreur, tel commerce d'organes, de corps..plutôt que don de soi


    L'on réduirait toute autre chose donc ?  toute autre alternative, toute  motivation ou quête..et celle du bonheur précisément ;
    le bonheur..même à temps partiel, cela doit bien exister non ?
    que non ! ou que si, pardi ! sanctionnerait-on par la grâce de qlq tropisme bien pensant devant l'éternel 
    En dehors de l'argent, point de salut : c tout pesé-emballé, c prêt à l'emploi..
    oui ! à l'emploi, mais précaire.
    Alors  faisons les comptes, l'argent..à n'importe quel prix; du cash sinon ce serait le clash et l'affrontement – ou des ‘'klach'' et avec, au delà de bien des barons à la tête, des  tas de marchands d'armes qui s'en frottent les mains, c que ça travaille sans relâche et toujours plus en ces zones et circuits de jeux de la mort bien huilés et hélas bien transfrontaliers : qui donc le leur reprocherait puisque l'argent résume, permet et condense tout, l'argent n'importe comment, n'importe où ! l'argent sans couleur, sans odeur, sans oreilles :  celui du ‘'silence des agneaux''..

    L'argent rend (-il) (plus) heureux ?

    Vive la ''gagne'' ?
    Non, sans rire, quel humour  cette idée bien creuse
    ..mais une question à creuser !?
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Juillet 2008 à 18:15
    L'argent
    ne fais pas le bonheur mais quand on en manque c'est quand même bien difficile...
    2
    Dimanche 13 Juillet 2008 à 18:51
    En effet
    ..disons qu'un minima serait requis, cela devrait suffire pour (sur)vivre seulement: Le bonheur, pour sa part, transcende toute matérialité sonnante et trébuchante
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :