• Traces et graffitis

    Voila, à la vue de cette photo ( de L.Saint Jalmes - in ‘'Libération'' ; ''Pourquoi cet irrésistible besoin de laisser une trace ?'' ), je me suis identifié ou plutôt reconnu à travers cette interrogation  : Comme pour me dédouaner je me dis que, sous toute latitude, cela doit être assez "commun" cette façon de "marquer" sa présence, son passage..comme obligé, sur terre..
    Car moi aussi, illustre inconnu et néanmoins passager tout autant que mes semblables, il m'est arrivé d'avoir laissé aussi bien quelque trace sur le tronc d'un arbre, que bien d'autres marques, graffitis et arabesques sur nombre de pupitres d'écolier et rarement, je reconnais, sur des murs pourtant sans relief, muets ou bien  avachis des fois par l'usure du temps..j'aurais peut être du le faire ! j'aurais du devenir ‘'tagueur'' comme on le définirait actuellement !? c ce que je me dis  maintenant que j'en prends conscience en m'en rappelant cet ‘'espace'' d'expression qui aura échappé à ma naïveté expressive, à mon innocence enfantine, c cela il m'aura finalement échappé cet espace pourtant bien..accessible et ''populaire'' ou en tout cas sans nul autre pareil même au grand dam de bien des remontrances..fussent-elles justifiées : notamment pour les arbres qui en souffriraient ou risqueraient être contaminés-condamnés par moult agressions de ce seul fait ; et aussi pour les pupitres d'écoliers  que l'on doit bien laisser ou maintenir "clean" et surtout non profondément hachurés-troués jusqu'à devenir gênants pour l'écriture, le dessin..

    Car c des fois fort pénalisant ou en tout cas incommode une feuille de cahier (posée à même la surface agressée) qui se troue subitement sous le tracé à peine appuyé de notre plume, de notre crayon..

    Mes plates excuses le cas échéant; forcément bien après coup..

    En faire des "traces, des graffitis", est-ce signe d'un besoin d'expression ? d'une façon de "marquer un territoire" ? de (se) "dire" me voici ? que je suis là ou suis en tout cas passé par là ! que j'existe !
    Et..ou pas seulement cela !?
    Est-ce là, au mieux, un besoin de se projeter en qlq chute d'éternité que l'on souhaiterait ou qui nous habiterait au fond - tous ces dessins rupestres trouvés de par le monde permettraient ou au mieux expliqueraient-excuseraent tel raccourci ? Qu'en est-il pour chacun de vous, éventuels marqueurs-traceurs-graffiteurs devant l'éternel..anonymat !?
    A bien y réfléchir, je me permets un grand écart en considérant à cette aune, que ces blogs seraient devenus de ‘'nouveaux pupitres, de modernes et infinis murs ou arbres d'un nouveau genre'' sur lesquels, nos cris ou nos silences, nos joies autant que nos peines, nos dessins bien gauches..ainsi que nos pensées décalées ou nos euphories insoupçonnées viendraient s'y graver pour s'y laisser découvrir, lire, oublier, pérenniser ou mourir ; et en tout cas et d'un certain point de vue pour y léguer quelque marque bien ‘'indélébile'' qui s'éterniserait en cette excroissance toute virtuelle dans les infinies arborescences de la "jungle du web"..

    le Web ?

    ..un infini mur à marquer ?

    ..une nouvelle voie d'une postérité à taguer ?


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Juillet 2008 à 20:10
    Voilà une question
    qui mérite d'être posé ;) moi je n'ai jamais laissé de trace ni sur un mur, ni sur mon pupitre d'écolière, ni même sur le tronc d'un arbre (j'ai jamais éprouvé ce besoin), mais à comparer le web à un pupitre ou un arbre, je me pose la question: est-on entrain de "taguer" (pour reprendre cette expression) sur la toile?
    2
    Mercredi 16 Juillet 2008 à 23:19
    Oui, curieux
    Je n'ai jamais non plus eu ce genre de comportement, et je me suis souvent posé la question. Peut être un reste de nos inscincts d'animaux, pour marquer un territoire ??? L'avantage du web, c'est que nous ne dégradons pas la nature. En même temps, ce besoin de laisser une trace n'est elle pas une certaine peur de notre disparition inéluctable ? une manière de laisser un petit peu de nous continuer..... Belle et douce nuit. Amitiés
    3
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 14:14
    C juste
    ..une façon de marquer un passage, un espace en un temps donné..une présence; et d'en parler avec amusement ou entrain. Merçi pour partage, pour votre "passage"..içi même - et pour votre "taguage" :)
    4
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 17:23
    Bonsoir
    Avec grand plaisir ! Merci à toi pour tes visites et les traces de ton passage. Douce soirée. Amitiés
    5
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 17:27
    bonsoir flaneur
    je ne sais pas ce qui nous pousse à vouloir laisser une trace...moi là où j'aimerai laisser une empreinte c'est dans le coeur de ceux que j'aime aprés....
    6
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 17:36
    Voilà
    .qlq "empreinte", bien humaine et fort indélébile quand elle est authentique, partagée :)
    7
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 21:37
    J' aime bien...
    ...ce parallèle entre les graffitis multi-supports et les blogs. C' est bien vu ! J' en profite pour vous remercier de votre passage chez moi. Amicalement - So
    8
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 21:53
    C fait
    ..tout simplement pour çà, ces blogs - et ces vistes toutes courtoises :)
    9
    Jeudi 17 Juillet 2008 à 23:20
    Je n'oserais....
    ...blesser un arbre de cette façon car dégrager la nature nous le faisons déjà suffisamment... Quant à laisser un peu de moi, hum je préfère de beaucoup dans le coeur et les souvenirs de mes proches. Bonne fin de journée
    10
    Vendredi 18 Juillet 2008 à 13:05
    arbres
    les arbres pauvrets :( Quand sont les arbres Est apprarent qu' il faut être. Il faut être et continue emblème narration tant que blance texte… (sohrab sepehri)
    11
    Vendredi 18 Juillet 2008 à 14:13
    N'est-ce pas
    ..que cette tendance à laisser des "traces;marques; empreintes" est des fois bien capricieuse ou excessive, même si leurs auteurs, n'en mesureraient la portée, le poids ou les risques. Heureusement, il est des "traces" autrement plus agréables à préserver en mémoire :)
    12
    Vendredi 18 Juillet 2008 à 18:01
    bonsoir
    je te souhaite une trés bonne soirée
    13
    Samedi 19 Juillet 2008 à 14:42
    Territoire
    Sans aller jusqu’à la comparaison triviale du chien qui fait pipi tout autour du jardin pour « marquer » son territoire, il faut bien reconnaître que nous sommes, en majorité, un peu casaniers et aimons laisser des traces de notre passage ( livres d’or des musées, par exemple ). Les Tags et graffitis sont différents et expriment plutôt un plus grand mal-être, un besoin d’identité et de reconnaissance dans un monde où l’on se sent rejeté. Quant à la comparaison entre le mur de graffitis et la « toile » du net, elle est très juste et l’explosion des blogs en est une confirmation flagrante.
    14
    Samedi 19 Juillet 2008 à 16:35
    En effet
    ..Papyves, nous avons a delà de ce côté "trivial" comme tu le soulignes ou le sous-entendrais, cette manie..à ne vouloir " passer inaperçu".. Ceci générant? expliquant? ou justfiant celà..?!..
    15
    Mercredi 23 Juillet 2008 à 19:28
    Figurez vous
    que cet endroit j'y suis passé pendant mes vacances. C'est à Anduze (30) plus exactement à la bambouseraie. c'était juste pour l'info...
    16
    Mercredi 23 Juillet 2008 à 22:16
    Voila
    qui est bon à savoir, merci pour l'information et, au delà, pour votre bienvenue visite.
    17
    Dimanche 24 Août 2008 à 20:51
    Je t'avoue
    que je l'ai fait moi aussi . Sur les pupitres de l'école mais aussi sur la barrière du Pont des arts... Pourquoi cette irrésistible besoin ? Je l'ignore. Je croyais que nous l'avions tous fait... Ou en tous cas une grande majorité au vue en effet des pupitres d'écoles qui à mon époque étaient déjà bien difficile à dessiner. Malgré son jeune âge, ma fille le fait aussi, sur le sable, la terre et elle s'est essayée sur les murs de sa chambre également. je crois en effet que nous avons besoin de laisser nos empreintes. Nos ancètres l'ont fait eux aussi ! Ces sublimes dessins sur les murs des cavernes ! Je souhaite qu'autant de traces restent. L'espoir et la chaleur qui se dégagent de tes écrits notament. Bonne soirée Flâneur et Belle nuit.
    18
    Lundi 25 Août 2008 à 10:34
    Je sais
    que je n'aurais été seul et surtout ni le premier ni encore moins le dernier à avoir griffoné des "traces-marques-graffitis" ..en ces objets ou "lieux publics (pupitres et murs faisant office de "tablau"..notamment) ou en pleine nature (arbres-sable-au bord-de-l'eau..)". FeuDansLeCoeur, ton commentaire enrichit la reflexion et prolonge le débat. Merci pour la contribution - pour ce don :)
    19
    Lundi 25 Août 2008 à 20:28
    Si ça peut...
    Alors c'est tant mieux.
    20
    Mercredi 27 Août 2008 à 03:38
    Voila
    qui ne saurait déplaire :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :